19822854_jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20111003_044623.jpg
Une 3D discrète mais efficace..

 

On peut le voir sur ce cliché, Spielberg ne se prive pas d'utiliser les ressources de la 3D mais ce n'est pas dans les effets spectaculaires qu'il faudra chercher le justificatif pour payer sa place quelques euros de plus. C'est plutôt  dans la profondeur donnée aux décors  et aux paysages que le spectateur trouvera satisfaction. Il semble cependant que ce surplus de présence se paye au prix fort d'une perte de luminosité et de couleurs. Le débat reste ouvert entre les amateurs et les allergiques.

 

La bonne nouvelle reste qu'avec son équipement numérique, le Palace d'Aubenas est en mesure de proposer les 2 types de séances (2D et 3D).

 

Enfin et pour conclure sur cette aventure tri-dimensionnelle, notons que  Spielberg offre au travers du magnifique générique une réflexion sur le passage de la BD à l'animation et enfin au 3D. Vivement la sortie du DVD pour permettre une analyse qui ravira les fans (et davance merci et bravo à celui qui trouvera l'auteur de ce générique ! - peut-être une mission pour Nicolas ? ).

 

 

Retour à l'accueil