Nauriel est la dessinatrice de la série Nanami (Dargaud).
Vous pouvez suivre son actualité sur : www.azelys.net (blog d'où sont extraites les illustrations de cet article avec l'aimable autorisation de l'auteur).

  1. 1. « L’inconnu », le tome 2 de Nanami vient de sortir, presque 2 ans après le tome 1. Pourquoi une telle attente ?

 

Pour mieux se faire désirer  du public et tester sa patience … Plus sérieusement, les raisons sont nombreuses et d’ordre éditorial telles que des corrections de planches au niveau de la couleur, la réalisation d’une nouvelle couverture pour le tome 2 car ma première proposition était  moins percutante que la couverture du tome 1, l’arrêt de la collection cosmo qui a nécessité le remaniement des titres prévus ( ce fut moins dérangeant pour les tomes 1 que pour un tome 2 de Nanami ), trouver la bonne date pour lancer l’album …etc.

L’attente de ce tome 2 restera exceptionnelle (enfin, j’espère …) car je tiens à rassurer mes lecteurs, quand à la future publication du tome 3.

 

 2.

 

« Ce tome est plus sombre avec un scénario qui se complexifie. La série va-t’elle grandir avec son public (un peu comme l’a fait Harry Potter) ? Les multiples prix obtenus auprès de la jeunesse, le grand succès auprès des ados, peuvent-ils avoir une influence sur l’avenir de « Nanami »?

 

Le tome 2 apparaît un peu plus sombre, certes, en comparaison  du tome1 qui ne nous faisait qu’une brève introduction de la série avec un passage en revue rapide des principaux protagonistes entourant Nanami (à peine deux pages pour certains) .Ce tome 2 commence à nous dévoiler légèrement les personnalités et les enjeux. Légèrement car la trame est effectivement complexe, de part le nombre des personnages, des aspirations, des desseins et mes deux scénaristes ne vont pas faciliter les choses, naviguant entre le clair et l’obscur, entre les moments drôles, tendres et les épisodes dramatiques et inquiétants...

 

L’espace-temps de Nanami est largement plus court que celui d’Harry Potter puisqu’il ne se déroule qu’une bonne semaine et demi (espace-temps du monde réel) entre le tome 1 et le 2. Au début de la série, Nanami est très « petite fille » et c’est son rôle d’Akata avec les évènements liés, qui vont, au fil des albums, la faire  grandir et mûrir d’une certaine façon. Mais la toile de fond est bien présente : une adolescente de 14 ans, avec ses réactions, ses erreurs, ses émois d’adolescente.

 

 Les prix remportés par le tome 1 ont confirmé un intérêt majeur du public pour la série, une belle récompense pour ma première BD et avant tout, la satisfaction de voir mon dessin apprécié, sentir et voir le lectorat s’accaparer l’histoire et les personnages. Je ne sais pas encore mesurer l’influence que ça pourrait avoir sur le devenir de la série, si ce n’est de continuer sur ce bel élan et de faire encore mieux.

En tous les cas, mon éditeur et mes scénaristes sont contents et tout aussi motivés que moi par cette aventure « Nanami ».

 
Retour à l'accueil