-         
Comment définiriez-vous Captain Biceps ? Le premier super-antihéros ?


Biceps est pour moi un vrai super héros... il essaie toujours de  réussir les missions que lui donne le président : défendre la ville,  les filles et les opprimés... bon, il faut juste quand Biceps se bat contre un  vilain, que la ville soit solide et que les filles et les opprimés soient loin de ses poings...

 

-  Avec ce personnage quelque peu primaire, ne craignez-vous pas le  « comics » de répétition ?


En 4 albums, Zep et moi avons réussi à renouveler les ennemis, les gags et les styles d'histoire... pour moi, il vaut mieux arrêter une série plutôt que de se répéter et ne plus prendre plaisir à la faire...


 

 


-  N'en avez-vous pas marre que l'on vous parle tout le temps de Zep dans les interviews ?


Plus on parle de lui, plus il se prend pour une star... donc, je n'en dirai pas plus... merci de respecter mon silence.

 
- Quel est votre sentiment d'appartenir à la bande à Tchô?


Dessinateur de bd est un métier solitaire... c'est vraiment agréable de faire partie d'une équipe.

On est assez soudés et on se remonte souvent le moral (surtout pendant les bouclages d'albums). On se voit généralement en festival bd pour faire la fête et dire des  saloperies  sur Zep.




Retour à l'accueil