Impossible de passer sous silence la venue de la jeune mangaka Raf à Culture et Loisirs ce samedi 17 janvier. Même si son "Debaser" est à réserver aux plus grands de nos collégiens (voire à nos VIP désormais lycéens - ils et elles se reconnaitront), ce manga ne ressemble à rien d'autre dans la production actuelle et mérite le détour. Politiquement dissonant,culturellement alternatif, formellement provocateur, ce tome 1 est parfois brouillon mais déborde d'une incroyable énergie. On ne peut que souhaiter à sa jeune créatrice de rencontrer son public (je ne dis pas le succès car elle en perdrait peut être de son mordant). Et oui c'est comme ça Debaser se devra d'être une oeuvre maudite ou elle sera digérée par le système. Pas évident mais la rebelle attitude à un prix...

Retour à l'accueil