Voici le troisième conte tibétain à illustrer dans le cadre du très beau projet lancé par Nicolas de l'Association Solhimal. S'il est retenu, votre dessin sera admiré au Népal par de jeunes enfants, réfugiés tibétains.

 

Vos dessins sont à envoyer par mail à jpdab@wanadoo.fr ou au Collège ST François d'Assise - Club Manga - BP 83 07203 Aubenas Cedex.

 

 

 

 

A Bad Friend                                    Un mauvais ami.

 

Une nuit d’été Pencu & Renchin décidèrent de cambrioler le palais du roi. En premier, ils percèrent un trou dans le toit du palais. Renchin dit « Je vais t’attendre ici. Tu entres dans le palais, mets quelque chose dans cette boite. Tire la corde. Je remonterai la boite, et puis je te remonterai  ».

                Pencu crut Renchin.  Après Renchin le fit descendre dans le palais, il vola quelque trésors, les posa dans la boite, et tira la corde. Renchin  remonta la boite et partit. Pencu resta dans le palais et ne put pas sortir. Quand Renchin partit, il cria « il y a un voleur dans le palais ! ». Les servants du roi attrapèrent Pencu et le punirent.

Pencu n’oublia pas et souhaita se venger.

Un jour il trouva Renchin et dit « Le roi a des magnifiques bijoux dans le palais. Allons les voler ».

Avide Renchin dit, « D’accord, mais j’ai une condition j’attendrai sur le toit pendant que  tu descendras dans la maison ».  Pencu accepta.

Après qu’ils eurent atteint le palais Renchin fit descendre Pencu dans le palais. Pencu attendit quelques minutes se mit dans la boite, et tira la corde.

Renchin était enchanté que la boite fût si lourde. Il pensait qu’il devait y avoir une grande quantité de bijoux dedans.

Pencu était content et bien à l’aise dans la boite. Mais le chemin était long jusqu’à la maison de Renchin et il urina dans la boite.

Renchin remarqua le liquide coulant de la boite et cria, « Ces bijoux sont vraiment magnifiques

quand ils rencontrent l’air de la nuit ils fondent ! » Il posa son doigt dans le liquide, le lécha, et dit, « Délicieux. »  

Quand enfin il atteint sa maison il dit à sa femme, «je suis  sûr que Pencu est en prison attendant sa mort. Maintenant je suis l’homme le plus riche monde. » Puis il ouvrit la boite et reçu une très grosse surprise.                                                                                        

Traduction : Eudes L. et Joris P.                                                                               

 

 

Retour à l'accueil